Livres

Autoboyographie de Christina Lauren

English version, scroll down please

IMG_20180727_152401_955

Lorsque la famille de Tanner Scott quitte la Californie pour le plus traditionnel État de l’Utah, le jeune homme se rend à l’évidence : il va falloir rentrer dans le placard à nouveau. Après tout, il ne lui reste plus qu’un semestre à tirer avant la liberté (comprendre : fuir ce patelin dès que possible).

C’est alors que sa meilleure amie Autumn lui lance un défi : le prestigieux Séminaire de Provo High. Un programme où les étudiants ont quatre mois pour rédiger un roman. Challenge accepté ! Et Tanner ne regrette pas son choix. Il ne lui a fallu que quelques secondes pour repérer Sebastian Brother, le petit prodige – et accessoirement mormon – qui a remporté le Séminaire haut la main l’année passée.

Et quelques semaines pour tomber éperdument amoureux de lui…

Honnêtement, j’attends toujours les sorties de Christina Lauren avec impatience. Je les ai découvertes via leur série romantico-érotique Beautiful, et j’apprécie beaucoup leurs écritures.

Avant celui-ci, je n’avais jamais lu de récit original d’une romance homosexuelle. Et j’ai adoré comment elles s’y sont prises pour en parler avec doigté. Ici, elles abordent aussi le thème épineux qui est celui de la religion via le Mormonisme. Pour résumer, tout ce que je savais des mormons se limitait à « Secte, américains, peignes cul, toujours par deux pour le démarchage » voilà. Je remercie donc Christina Lauren pour m’en avoir appris beaucoup plus.

Tomber amoureux, c’est déjà pas facile alors imaginez de tomber amoureux d’une personne du même sexe dans une ville ultra religieuse….  Ouais, vous voyez le tableau.

Ici, on suit Tanner, jeune homme bi-sexuel, qui assume totalement sa sexualité et qui est accepté par ses parents. La myriade d’émotions par lesquelles il nous fait passer est exceptionnelle. Son questionnement, ses doutes, ses petites joies, ses envies de se réjouir mais pas trop pour ne pas attirer le mauvais œil, ses instants où les papillons dansent dans son ventre…  Tout ça, on le vit avec lui. J’ai été totalement transportée par l’écriture, le ressenti est décrit d’une telle justesse qu’on arrive à s’approprier ses sentiments et à vibrer à l’unisson du héros.

L’histoire se complexifie avec Sebastian, mormon et fils de l’évêque. Plus qu’une histoire d’amour, c’est aussi un récit sur la recherche de soi, de sa place dans une religion, de l’acceptation de soi. La recherche identitaire de Sebastian est bouleversante. On ressent totalement tous sesdoutes et la pression qui reposent sur ses épaules. C’est écrasant.

Ce n’est pas forcément une lecture coup de cœur, mais je la recommande chaudement. J’ai passé un agréable moment à le lire et à vivre cette romance avec Tanner et Sebastian. Les émotions sont puissantes et impersonnelles, peu importe que le héros soit un garçon, elles sont exprimées d’une telle façon qu’elles nous percutent et raisonnent en nous. Je suis contente d’avoir découvert Christina Lauren sous un autre registre.

Yukiko, douce rêveuse



IMG_20180727_152401_955

Three years ago, Tanner Scott’s family relocated from California to Utah, a move that nudged the bisexual teen temporarily back into the closet. Now, with one semester of high school to go, and no obstacles between him and out-of-state college freedom, Tanner plans to coast through his remaining classes and clear out of Utah.

But when his best friend Autumn dares him to take Provo High’s prestigious Seminar—where honor roll students diligently toil to draft a book in a semester—Tanner can’t resist going against his better judgment and having a go, if only to prove to Autumn how silly the whole thing is. Writing a book in four months sounds simple. Four months is an eternity.

It turns out, Tanner is only partly right: four months is a long time. After all, it takes only one second for him to notice Sebastian Brother, the Mormon prodigy who sold his own Seminar novel the year before and who now mentors the class. And it takes less than a month for Tanner to fall completely in love with him.

Honestly, I am always waiting for the Christina Lauren’s new books. I met them with the Beautiful serie, and I love how they write.

Before this book, I never read a LGBT+ romance. And I loved how they successed to speak about it here with tact. They are broaching the delicate subject about the religion by the way of Mormonism. In summary, all I knew about mormons was limited by « sect, americans, creep, always by two » voilà. I am thankful to Christina Lauren to teach me more about them.

Falling in love, it’s not easy. So, imagine, falling in love with a person of the same sex in an ultra religious town… Yep, you get the picture.

Here, we follow Tanner, a young and bisexual man, who is okay with his sexuality and his parents are too. The myriad of emotions he made us feeling is remarkable. His questioning, his doubts, his littles joys, his desires to be happy but not too fast, his moments where he have butterflies inside him… All of that, we live it with him. I was totally into the writing, the perception is described with such a pertinence that we can appropriate his feelings and vibrate in unison with him.

The story become more complex with Sebastian, mormon and son of a bishop. More than a love story, it’s a story about the search of oneself, our place in a religion, the acceptance of oneself. The identity crisis of Sebastian is heartbreaking. We are feeling all his doubts and the pressure on his shoulders. It’s overwhelming.

It’s not really A Must Read, but I deeply recommend it. I spent a very good moment reading it and living this story with Tanner and Sebastian. Feelings are powerful and impersonal, no matter if the hero is a boy or a girl, they are expressed in a such way that they hit us and vibrate in us. I am happy to discover Christina Lauren in a new literary category.

Yukiko, sweet dreamer

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s