Livres

Un Karma (presque) parfait de Roxane Dambre

French Only, sorry

Un_Karma_Presque_Parfait-Roxane_Dambre

C’est décidé. Demain, Siloé, jolie brune parisienne un peu toquée et accro aux granules d’homéopathie, change de job !

Elle convoque ses meilleurs amis pour un conseil de guerre dans leur bar préféré. La jeune femme est déterminée. Mais aussi très maladroite, voire carrément gaffeuse.

Et certaines choses n’arrivent qu’à elle… Comme le fait de passer un entretien d’embauche avec le psychopathe beaucoup trop charmant qui l’a menacée deux jours plus tôt (tout ça parce qu’elle l’a vaguement insulté au volant…). 

Valérien, le psychopathe en question, un grand brun aux yeux bleus, expert en recrutement affublé d’une petite soeur tout aussi gaffeuse que Siloé, va lui proposer un étrange marché.

Que va trouver Siloé au bout de son chemin ? Un job ou un amoureux? Les deux ou rien du tout ?

Voici une des mes lectures préférées de cet été 2018. J’aime vraiment le style de Roxane Dambre. Une écriture fluide, une pointe d’humour, ça coule, on se laisse transporter.

Siloé, c’est un peu de vous, un peu de moi, un peu de nous en somme. Elle a 30 ans, elle est célibataire, elle a ce blues du boulot que beaucoup vivent, elle a ses insécurités (Quitter son travail sans être sûre d’en avoir un autre! Une folie!) et ses tocs (Bonjour la surconsommation d’homéopathie!). À l’aide de ses trois meilleurs amis, la voilà prête à se lancer dans la grande aventure de la recherche de travail et les entretiens qui en découlent…  Le parcours ne sera pas des plus aisés, quelle était la probabilité que le mec qu’elle a insulté au volant de sa voiture, soit un recruteur et conseiller à Pôle Emploi? Mouais… voilà bien une histoire de karma!

J’ai adoré suivre les péripéties de Siloé, tous ses déboires et fausses joies avec les différents entretiens, ses passages sidérants, désespérants et aberrants à Pôle Emploi, et ses petits moments avec le psychopathe de service qui vous donnent des palpitations, qui vous rappellent ces moments qu’on a pu connaitre, le cœur qui s’emballe pour un rien, les joues qui chauffent au mauvais moment, se houspiller intérieurement pour redevenir maître de nous même et puis ce personnage improbable de la sœur du tueur en série, aussi connu sous le nom de Valérien , cette gamine surprotégée par ses frères, dont l’expression « avoir un cœur d’artichaut » semble avoir été créé pour elle.

J’apprécie beaucoup que l’histoire ne tourne pas qu’autour de l’histoire d’amour, non, c’est une remise en question de Siloé, tout ce qu’il peut nous passer par la tête quand notre vie est chamboulée avec nos pertes de repères. Elle voulait du changement, elle va en avoir, avec tous les risques que ça entraîne!

En gros, c’est un roman (presque) parfait qui a été une vraie dose homéopathie pour moi au cours de cet été.

J’ai découvert découvert Roxane Dambre avec Scorpi, je suis ravie de l’avoir retrouvée ici avec ce roman feel good.

 

Yukiko, qui souhaiterait (presque) être au chomâge et avoir un coach aussi canon que psychopathe…

1 réflexion au sujet de “Un Karma (presque) parfait de Roxane Dambre”

  1. Bonjour,

    Je me permets de vous écrire pour, tout d’abord, vous féliciter.
    Votre chronique est incisive et péchue en diable. Le style est bon sans être pompeux, il s’en dégage un certain lyrisme émotionnellement heurtant et entrainant .
    .
    Cependant…et oui… d’ou l’objet de ce commentaire, vous vous en doutez…je ne prendrais pas ma plus belle plume si je n’avais rien a dire…le seul bémol qu’il me semble obligatoire de formaliser et que vous oubliâtes a mon humble sens, c’est la notion de déterminisme vis a vis des prénoms des protagonistes.
    Soyons sérieux deux minutes, mais tout en gardant la pondération des gens de qualité qui nous caractérise toutes et tous.
    De vous a moi, Il ne faut pas etre grand clerc de notaire pour comprendre qu’une personne se prénommant Siloé, franchement, cessons les simagrées 2 secondes, c’est évidemment extrêmement handicapant pour avoir un parcours de vie fait de succès professionnel et affectif. On voit les embûches a 10000 pour parler trivialement

    Exemple : Siloé en CM2 joue avec la petite Alexia, enfant abrupte et et terreur de la cour de recré :
    Elle l’alpague avec vivacité (là, je demande juste un petit effort de mise en perspective)

    « Hey Siloé a grain, va m’acheter du captagon à la pharmacie … »
    ou « Hey! Sialoé Vera, ta peau est grasse, t’es moche ! »
    et encore  » Hey! Siloé du bateau, t’es tellement loin qu’on a pas envie de te parler ! »
    ou « Hey, Siloana, Jean-Edouard, il est parti alors arrête de manger de la mayonnaise ! »
    « Hey !Siléolienne! tu tournes comme une bourrique, »

    Vous voyez le bouzin quoi.

    Sinon,, j’ai une anecdote truculente à ce propos…Figurez-vous que j’avais une amie, une amie très proche dont je tairai le nom par respect pour sa vie privée puisqu’elle eu un petit succès musical dans les années 70/80.
    Nous devisions de tout et de rien autour d’un bol de céréales l’autre jour dans ce bar huppé sis rue de Ménilmontant lorsqu’avec une certaine véhémence, elle m’interpella :
    « Bernard, je crois qu’en m’appelant Corinne, j’aurais gagné en accessibilité »
    Je lui rétorqua derechef
    « Non, Sheila ! ton nom est ton branding! tu ne peux pas redéfinir qui tu es!  »

    Bon… en fait, c’était pas une anecdote si incroyable que ca.

    En ce qui concerne le patronyme du bonhomme du bouquin, là, franchement, on frise le ridicule si vous me le permettez.

    Valérien…Sérieusement !? C’est quoi ? un mont ? Evidemment qu’il sera loco le coco

    Tenez, exemple historique tout bête :
    Guy Georges…tout petit, le pauvre n’a jamais su si son prénom était Guy ou Georges…il est devenu dingo et a fait des choses monstrueuses!
    Marc Machin. bah ouais, quand on s’appelle machin, on devient un psychopathe.
    Marc Dutrou. Bon, ca se passe de commentaire….

    Voilà… bim bam boum! Dialectiquement, voilà comment par a+b, je vous ai prouvé qu’avec ces prénoms à la noix, on allait virer a l’absurde et aux parcours compliqués

    Dernière chose…Ce n’est pas de votre ressort mais on ne dit plus Pole Emploi désormais, on dit ANPE.

    Sinon, c’est tip top

    Bien a vous.
    BF

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s