Livres

Carnaval – Ray Celestin / The Axeman’s Jazz – Ray Celestin

English version, scroll down please

ob_0ec8f0_celestin-2015as

Pour le premier article de l’année 2017, je vous présente un thriller à la sauce cajun 😉

Quatrième de couverture:
Un premier roman exceptionnel, basé sur des faits réels survenus à la Nouvelle-Orléans en 1919.

Si la Nouvelle-Orléans est la plus française des capitales américaines, elle est aussi considérée par beaucoup comme la face obscure du pays, enfouie au cœur du sud profond. Construite sur des marécages sous le niveau de la mer, la ville est depuis toujours la proie de tornades, d’ouragans, d’inondations, d’épidémies. La nature du sol en fait une cité qui se fissure, où même les morts ne peuvent être enterrés normalement. Alligators, serpents, araignées hantent ses marais. Ses habitants ont ainsi depuis longtemps l’habitude de la menace. Et pourtant… Lorsqu’en 1919 la ville devient la proie d’un mystérieux serial killer qui laisse sur les lieux de ses crimes d’étranges lames de tarot, la panique gagne peu à peu. On évoque le vaudou. Les victimes étant toutes d’origine sicilienne, les rivalités ethniques s’exacerbent. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, et Ida, une jeune métisse, secrétaire de l’agence Pinkerton, vont tout faire pour résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets bien gardés. Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, l’Ange de la mort, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Tensions raciales, corruption, vaudou, jazz et mafia : Ray Celestin a trouvé les ingrédients idéaux dans une série de meurtres qui ont réellement enflammé la Nouvelle-Orléans après la Première Guerre mondiale. Il nous offre un premier roman inoubliable, au suspense omniprésent, doublé d’un portrait de la ville d’un réalisme peu commun. Depuis L’Aliéniste de Caleb Carr, on avait jamais vu ça !

Traduit de l’anglais par Jean Szlamowicz

Édition grand format: Le cherche Midi –  21 euros
Édition poche : 10X18 –  8,80 euros

 

Dans ce roman, l’auteur nous emmène dans une Nouvelle Orléans où les habitants portent encore les séquelles de la première guerre mondiale et où la prohibition approche à grands pas.
Malgré un mélange culturel important dans la ville, on remarque rapidement que chaque communauté vit dans un quartier précis et que la ségrégation est omniprésente. De plus, la mafia sicilienne faisant la loi, les habitants n’ont plus confiance en la police corrompue de la ville.

Nous suivons 5 personnages qui tentent de retrouver le tueur à la hache pour des raisons différentes. Michael Talbot, flic paria pour avoir dénoncé son partenaire aux affaires internes, Luca d’Andrea, ancien partenaire de Talbot, flic corrompu tout juste sorti de prison, qui est missionné par la mafia pour retrouver le tueur qui frappe la communauté sicilienne, John Riley, journaliste et Ida Davis, jeune métisse de 19 ans qui veut prouver sa valeur en tant que détective en trouvant ce tueur avant la police et qui est aidée par son ami Lewis Amstrong, jeune trompettiste qui sera plus connu dans le futur sous le nom de Louis Amstrong.
Ray Celestin a écrit des scripts pour le cinéma et la télévision et cela se ressent dans son roman. Carnaval est très rythmé et nous tient en haleine avec ses 4 faisceaux d’enquête.

Le vrai potentiel de ce roman réside dans la manière dont Ray Celestin nous transporte dans la ville. En lisant ce roman, on a vraiment l’impression d’y être, d’entendre le jazz et l’ambiance festive de la ville. Il nous donne une description précise de la ville et de son histoire sans avoir l’impression de lire une page encyclopédique de la Nouvelle Orléans.
C’est avec talent que l’auteur croise faits réels et fiction.

Carnaval est donc un très bon thriller dans lequel le personnage principal est, en fait, la Nouvelle Orléans.

Nadahala



ob_0ec8f0_celestin-2015as

For the first article of the year 2017, I present you a Cajun flavor thriller 😉

New Orleans, 1919. As a dark serial killer – The Axeman – stalks the city, three individuals set out to unmask him…
Though every citizen of the ‘Big Easy’ thinks they know who could be behind the terrifying murders, Detective Lieutenant Michael Talbot, heading up the official investigation, is struggling to find leads. But Michael has a grave secret – and if he doesn’t find himself on the right track fast – it could be exposed…
Former detective Luca d’Andrea has spent the last six years in Angola state penitentiary, after Michael, his protégée, blew the whistle on his corrupt behaviour. Now a newly freed man, Luca finds himself working with the mafia, whose need to solve the mystery of the Axeman is every bit as urgent as the authorities’.
Meanwhile, Ida is a secretary at the Pinkerton Detective Agency.Obsessed with Sherlock Holmes and dreaming of a better life, Ida stumbles across a clue which lures her and her trumpet-playing friend, Lewis ‘Louis’ Armstrong, to the case and into terrible danger…
As Michael, Luca and Ida each draw closer to discovering the killer’s identity, the Axeman himself will issue a challenge to the people of New Orleans: play jazz or risk becoming the next victim. And as the case builds to its crescendo, the sky will darken and a great storm will loom over the city…

 

In this novel, the author takes us to New Orleans where the inhabitants still bear the consequences of the First World War and where prohibition is fast approaching.
Despite an important cultural mix, we quickly understand that each community lives in a specific neighborhood and that segregation is omnipresent. Moreover, the Sicilian mafia making the law, the inhabitants no longer trust the corrupted police of the city.

We follow 5 characters who try to find the Axeman killer for different reasons. Michael Talbot, cop pariah for denouncing his mentor in internal affairs, Luca d’Andrea, former partner of Talbot, corrupted cop just released from prison, who is sent by the mafia to find the killer that strikes the Sicilian community, the journalist John Riley and Ida Davis, a young 19-year-old mixed-race who wants to prove her worth as a detective by finding this killer before the police and who is helped by her friend Lewis Amstrong, a young trumpeter who will be better known in the future as Louis Armstrong.


Ray Celestin writes scripts for cinema and television and this is reflected in his novel. The Axeman’s Jazz is very rhythmic and keeps us in breath with its 4 investigations.

The real potential of this novel is the way Ray Celestin transports us into the city. By reading this novel, it really feels like being there, hearing jazz and the festive atmosphere of the city. It gives us a precise description of the city and its history without having the impression of reading an encyclopedic page of New Orleans.
It is with talent that the author crosses real facts and fiction.

The Axeman’s Jazz is therefore a very good thriller in which the main character is, in fact, New Orleans.

Nadahala.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s