Disc

Imany – The Wrong Kind of War

English version, scroll down please.

imany_the_wrong_kind_of_war_2_1

Cette semaine je vais vous parler d’une découverte musicale qui fût un gros coup de cœur !

Tout commença par Taratata.
Pour ce qui ne connaissent pas, Taratata est une émission musicale présentée par Nagui sur France 2. C’est la première fois que je regardais et je dois avouer que c’est pas mal.

Le premier live que j’ai vu d’Imany dans cette émission fut une reprise d’Amy Winehouse, Back To Black qu’elle a fait avec Julian Perretta. J’avais déjà écouté des chansons de Julian Perretta et je me disais qu’il avait quand même une voix « plutôt aigüe et lisse » pour chanter du Amy Winehouse mais une fois qu’Imany a commencé à chanter j’ai compris le but de ce duo.
Imany a une voix très grave qui contraste avec celle de Perretta.

Le live en question est dispo ICI

Dans la suite de l’émission, Imany fit une seconde performance, solo cette fois-ci.
Le live en question de Don’t Be So Shy, disponible ICI.

En l’écoutant, j’étais persuadée que c’était une reprise, je connaissais cette chanson!
Après un petit tour sur Google, j’ai pu découvrir qu’en fait, Imany est bien l’interprète originale de cette chanson.
En 2013, la chanteuse a écrit et composé la bande originale du film « Sous les jupes des filles » dont Don’t Be So Shy fait parti.
En 2015, elle sort un remix de cette chanson avec un duo de DJ russes (Filatov & Karas) qui sera ensuite diffusé en 2016 dans le monde entier.
Je suis sûre que vous connaissez cette version.

Après être tombée amoureuse de la voix de cette chanteuse, je suis allée écouter son nouvel album qui me faisait déjà de l’œil tous les jours au travail car l’aime beaucoup la pochette.

Une petite présentation de l’artiste avant de parler de cet album.

Nadia Mladjao est née au sein d’une famille de dix enfants d’origine comorienne, d’un père pompier dans l’Armée de l’air française, alors affecté à la base aérienne d’Istres. Elle effectue une scolarité en internat. Engagée à l’âge de 17 ans par une agence de mannequins, elle part pour New York deux ans plus tard, avec un contrat de trois mois pour Calvin Klein ; elle reste finalement sept ans aux États-Unis. C’est durant son séjour à New York qu’elle attrape « le virus de la musique » en écoutant Talkin’ ‘Bout a Revolution de Tracy Chapman, qui lui donne envie de tenter sa chance comme chanteuse. Elle commence à l’époque à prendre des cours de chant et à écrire des textes. Lassée de « faire le cintre », elle arrête sa carrière de mannequin et, après des rencontres infructueuses avec des producteurs aux États-Unis, rentre en France et débute en 2008 sur les scènes parisiennes. À l’occasion d’un passage au Sentier des Halles, elle fait la connaissance de Malik Ndiaye, déjà producteur d’Ayọ et Grace, qui l’aide à lancer sa carrière. Ses parents ne sont, dans un premier temps, « pas franchement ravis » de cette vocation musicale, mais finissent par lui apporter leur soutien.

Ayant choisi comme nom de scène Imany — signifiant « ma foi » ou « mon espoir » en arabe — elle écrit ses chansons en anglais, langue qui, pour l’écriture, lui vient « plus naturellement » que le français. Elle débute en faisant les premières parties d’artistes comme Angie Stone, Wasis Diop, Anthony Hamilton, Hocus Pocus, Sly Johnson et Ben l’Oncle Soul.

Admiratrice de Tracy Chapman, Nina Simone et Lauryn Hill, elle refuse le style musical RnB que lui proposent certains producteurs et privilégie des inspirations soul, folk et blues.
(Merci la page Wikipedia d’Imany pour ce résumé)

De plus, elle est marraine de l’association  ENDOmind qui sensibilise et informe sur l’endométriose, une maladie dont elle-même souffre. (Et que je dois avouer que je ne connaissais pas).

Discographie

  • Albums
    2011 : The Shape of a Broken Heart
    2016 : The Wrong Kind of War
  • Singles
    2011 : You Will Never Know
    2012 : Please and Change
    2014 : Try Again
    2015 : Don’t Be So Shy
    2015 : The Good the Bad and the Crazy
    2016 : There Were Tears
    2016 : Silver Lining (Clap your hands)
  • EP
    2010 : Acoustic Sessions
    2016 : There Were Tears
  • Bande Originale de film
    Sous les jupes des filles

The Wrong Kind of War

Cet album émouvant et militant est une ode à la combativité.
Avec sa voix grave si particulière, Imany  mélange allègrement les styles musicaux à notre plus grand plaisir.
J’aime beaucoup la photo utilisée pour l’album. Ces filles les bras croisés, l’air déterminé, avec en second plan d’autres jeunes filles derrière des barbelés au visage plus grave.

La première chanson de l’album Save Our Soul est puissante. On dirait presque un chant de guerre. Cette chanson s’élève contre le flots de violences télévisuelles que l’on subit au quotidien qui font de nous des voyeurs dont il faudra bien sauver l’âme comme celles des acteurs de cette violence.

Dans cet album , Imany parle d’amour et de rupture mais aussi de sa colère face au déni collectifs face aux problèmes environnementaux dans The Rising Tide.

There were tears, une des mes chansons préférées de l’album, met en scène Nelson Mandela qui s’adresse aux nouvelles générations et les encouragent à ne jamais abandonner et à se battre comme lui a su le faire. 

Sons and daughters, here I am
You can knock knock knock knock at my door
There ain’t no laughters, here I am
You can knock knock knock knock at my door

Don’t stop fighting ’till our hearts stop beating
Don’t stop fighting while they keep on lying
Truth never lies, they will fall apart
Truth never lies, they will fall apart


Fils et filles, je suis là
Vous pouvez frapper frapper frapper frapper à ma porte
Il n’y a pas de rires, je suis là
Vous pouvez frapper frapper frapper frapper à ma porte

Ne cessez pas le combat jusqu’à ce que nos cœurs arrêtent de battre
Ne cessez pas le combat pendant qu’ils continuent à mentir

La vérité ne ment jamais, ils s’effondreront
La vérité ne ment jamais, ils s’effondreront

 

L’album se termine sur une chanson positive Silver Lining (Clap your hands).

Cet album m’a beaucoup touché aussi bien par son style musicale, la voix d’Imany ou par ses textes.
Cela fait bien longtemps que je n’ai pas acheté de CD physique et je vais rapidement acheter la version deluxe de celui-ci qui possède la version acoustique et deux titres inédits.

Je vais la rater en concert ce mois-ci à l’Olympia mais heureusement elle revient en mai 2017 pour un concert à la salle Peyel ! C’est cool mais c’est dans longtemps ! >.<

Voici une petite interview et une vidéo en cadeau:

Interview Gala

L’endométriose, une maladie invisible. Imany – France 5 – ENDOmind

Site officiel d’Imany 

Site de l’association ENDOmind

Crédits: Culturebox, Wikipedia, Taratata

Nadahala.



imany_the_wrong_kind_of_war_2_1

This week I’ll talk about a musical discovery which was a crush !

All began with Taratata.
This is a French musical broadcast presented by Nagui aired on channel France 2. This is the first time I watched it and I must say, it is not bad at all.

The first live I’ve seen of Imany in this show, it was a cover of Amy Winehouse, Back To Black  she sang with Julian Perretta. I had already listened songs of Julian Perretta and I thought he have a voice « a little high-pitched and smooth » to sing Amy Winehouse but once Imany started singing I understood the purpose of this duet.
Imany have a very deep voice that contrasts with Perretta’s one.

Here is the live.

In the rest of the show, Imany made a second performance,  a solo this time.
The song was Do not Be So Shy.
Here is the live.

While I was listening it, I was sure it was a cover, I knew this song from somewhere else !
After checking on Google, I discovered that in fact Imany is the original singer of this song.
In 2013, she wrote and composed the soundtrack from the French movie « Sous les jupes des filles » (renamed French Women in english) including Do not Be So Shy.
In 2015, she released a remix of this song with a Russian DJ duo (Filatov & Karas) that will be distributed world-wide in 2016.
I’m sure you know this version.


After falling in love with the voice of this singer, I went to listen to his new album that already had me in the eye every day to work because the love the front cover.

A small introduction of the artist before talking about this album.

Mladjao Nadia was born in a Comorian origin family of ten children, her firefighter father in the French Air Force, then assigned to the Istres air base. She went to a boarding school. Committed to the age of 17 by a modeling agency, she moved to New York two years later, with a three-month contract for Calvin Klein; she eventually left seven years in the United States. It was during her stay in New York she caught « the virus of music » listening Talkin  » Bout a Revolution of Tracy Chapman, that made her wanted to try her luck as a singer. She started to take singing lessons and writing texts. Tired of « doing the hanger, » she stopped her modeling career and, after unsuccessful meetings with producers in the United States, returned to France and began in 2008 on the Parisian scenes. On the occasion of a performance in Sentier des Halles, she met Malik Ndiaye, already producer of Ayo and Grace, who helped launch her career. Her parents were, at first, « not exactly thrilled »  by this musical vocation, but ended up bringing their support.

Having chosen stage name Imany – meaning « my faith » or « my hope » in Arabic – she writes songs in English language becaus it comes more « naturally » than French. She began by making the first parts of artists like Angie Stone, Wasis, Anthony Hamilton, Hocus Pocus, Sly Johnson and Ben l’Oncle Soul.

Admirer of Tracy Chapman, Lauryn Hill and Nina Simone, she refuses the musical style RnB that offered him some famous producers and inspirations soul, folk and blues.

(Thank you to the French Wikipedia Imany page for this presentation)

In addition, she is godmother of ENDOmind association that educates and informs about endometriosis, a disease which herself suffers. (And I must admit I did not know this disease before).

Discography

  • Albums
    2011 : The Shape of a Broken Heart
    2016 : The Wrong Kind of War
  • Singles
    2011 : You Will Never Know
    2012 : Please and Change
    2014 : Try Again
    2015 : Don’t Be So Shy
    2015 : The Good the Bad and the Crazy
    2016 : There Were Tears
    2016 : Silver Lining (Clap your hands)
  • EP
    2010 : Acoustic Sessions
    2016 : There Were Tears
  • Movie soudtracks
    Sous les jupes des filles (French Women)

The Wrong Kind of War

This moving and militant album is an ode to fighting.
With her deep voice so special, Imany blithely mixing musical styles to our delight.
I love the photo used for the album. These girls arms crossed, looking determined, with in second plan other young girls behind barbed wire with the serious faces.

Save Our Soul the first song of the album is powerful. It almost sounds like a war song. This song rises against the waves of television violence that we suffer every day that make us voyeurs that it’ll have to save the soul like the actors of violence.

In this album, Imany talks about love and breaking but also her anger at the collective denial about the environmental issues with the song The Rising Tide.

There Were Tears, one of my favorite songs of the album, showcases Nelson Mandela who talks to younger generations and encourage them to never give up and to fight as he was able to do.

Sons and daughters, here I am
You can knock knock knock knock at my door
There ain’t no laughters, here I am
You can knock knock knock knock at my door

Don’t stop fighting ’till our hearts stop beating
Don’t stop fighting while they keep on lying
Truth never lies, they will fall apart
Truth never lies, they will fall apart

 

The album ends on a positive song Silver Lining (Clap your hands).


This album touched me by Imany’s musical style, her voice and her texts.
It’s been a long time since I have bought a physical CD and I will quickly buy the deluxe version of it that have the acoustic version and two new tracks.

I’ll miss the concert this month but fortunately she returned in May 2017 for a concert in Paris ! It’s cool but it’s in a long time! >. <

Imany Official site 

ENDOmind association site

Credits: Culturebox, Wikipedia, Taratata

Nadahala.

Tagué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s