Livres

Un éclat de givre de E.Faye

No English version because it’s not published outside France

 

edg_efe

 

Je vous présente ici, un roman d’une auteure française Estelle Faye, que j’ai découvert grâce au site Elbakin. Son roman Porcelaine, que j’avais beaucoup aimé, avait gagné le prix Elbakin.net en 2013.

Du coup, quand j’ai su qu’elle avait écrit un nouveau roman dans un genre différent, je n’ai pas hésité. Et, après être enfin arrivée au bout d’une partie de ma PAL (comprendre « Pile à lire »), j’ai enfin eu le temps de le découvrir. Et, autant vous le dire tout de suite, je qualifie ce roman de « petit bijou ».

Le synopsis (provenant du site de l’éditeur : Les Moutons Electriques) :

Un siècle après l’Apocalypse. La Terre est un désert stérile, où seules quelques capitales ont survécu. Dont Paris.

Paris devenue ville-monstre, surpeuplée, foisonnante, étouffante, étrange et fantasmagorique. Ville-labyrinthe où de nouvelles Cours des Miracles côtoient les immeubles de l’Ancien Monde. Ville-sortilège où des hybrides sirènes nagent dans la piscine Molitor, où les jardins dénaturés dévorent parfois le promeneur imprudent et où, par les étés de canicule, résonne le chant des grillons morts. Là vit Chet, vingt-trois ans. Chet chante du jazz dans les caves, enquille les histoires d’amour foireuses, et les jobs plus ou moins légaux, pour boucler des fins de mois difficiles.

Aussi, quand un beau gosse aux yeux fauves lui propose une mission bien payée, il accepte sans trop de difficultés. Sans se douter que cette quête va l’entraîner plus loin qu’il n’est jamais allé, et lier son sort à celui de la ville, bien plus qu’il ne l’aurait cru.

 

 

Je vais commencer par dire que j’ai complètement été enchantée par ce roman.  Le lecteur découvre le personnage de Chet, dans un Paris post-apocalyptique, un Paris transfiguré, un néo-Paris difficile à reconnaître ou presque, qui se retrouve au cœur d’une histoire qui déterminera le sort de la ville.

L’auteure arrive à décrire cette « nouvelle » ville avec ses nouveaux paysages, ses nouveaux codes et son nouveau fonctionnement sans que le lecteur se sente dépaysé. Grâce au personnage de Chet, le lecteur erre dans cette ville, apprend à la connaître et s’amuse même (s’il connaît Paris) à s’imaginer les quartiers d’aujourd’hui telle qu’elle les décrit.

Et que dire de Chet. L’histoire est racontée à la première personne par lui. Je suis tombée amoureuse de ce personnage. Je lui porte un amour maternel ou plutôt fraternel. La plume d’Estelle Faye m’a transportée. J’avais l’impression d’être avec  Chet, d’être sa confidente. Je voulais être là pour lui dans les moments difficiles. Les autres personnages qui gravitent autour de lui ne sont pas en reste. Mais, en tant que « confidente/amie »,  je voulais que certains d’entre eux restent le plus longtemps possible proche de lui, et d’autres je voulais absolument les éloigner.

Chet est typiquement le type de personnage que j’adore dans les romans mais qui n’est jamais le héros principal. Or, ici il est au cœur de l’histoire. Il n’a pas la carrure du héros, pourtant il fait tout pour s’en sortir, il a une vie sociale compliquée,  une vie bercée de regrets mais il est très attachant.

Tout au long du roman, le lecteur apprend petit à petit à le connaître  et au final il finit par l’aimer. (Oui il ne peut pas en être autrement).

Je n’ai pas parlé de l’intrigue car pour moi, elle est secondaire tant le héros et  la relation qu’il a avec les personnages qui l’entourent occupent une place importante dans le récit. Pour moi, elle est juste là pour présenter Chet dans vie, dans ce Paris transformé et surprenant.

Je pourrais reprocher que Chet a quand même parfois beaucoup de chance et arrive à se sortir de situations désespérées… mais qui vais-je convaincre… Chet je ne lui veux que du bien, heureusement qu’il arrive à se sortir de ces situations-là.

Ces petites choses (l’intrigue, la chance de Chet) ne m’ont d’ailleurs pas du tout gênées, cela reste même cohérent dans l’histoire et fait partie du charme du roman.

Un éclat de givre se suffit à lui-même mais j’aimerais vraiment retrouver « mon » Chet, lui et les autres personnages. Et selon l’auteure, il est possible que cela arrive… Et j’en serais ravie. Je veux savoir ce qu’il devient, et refaire partie de sa vie.

Ce roman est une petite merveille, qui vous transporte et vous enchante en même temps. Je ne peux que vous le conseillez. Partez à la découverte, de ce Paris et  de « mon » Chet.

B.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s