Films

Invincible

Click >>> Here <<< for English version

poster_unbroken

L’incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis « Louie » Zamperini dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre.

Il faut savoir un truc : je déteste les films inspirés d’une histoire vraie. Non pas que je les trouve inintéressants, mais c’est que je chiale à tous les coups. Non parce que sérieusement, qui irait faire un film sur une personne banale et moyenne qui n’a rien fait de plus excitant que le manège à sensation de la fête foraine ? Voilà, on est d’accord. Alors vous vous demandez POURQUOI je suis allée voir celui-là en particulier avec ma comparse Skippie… Tout se résume en un mot, un nom, un dieu (ouais je m’enflamme un peu là xD), bref : MIYAVI. Je ne vous cache rien, je suis une fan, une grande fan, un peu névrosée sur les bords, et ça ne s’arrange pas quand je suis en compagnie de Skippie. Pas une pour rattraper l’autre dans la connerie. Je disais donc : MIYAVI. Le type qui joue le méchant japonais tsss, qui joue pour la première fois dans un long métrage (je passe sous silence son film Oresama dont il devrait bruler toutes les copies…), et dont c’est Angelina Jolie ELLE-MÊME qui a dû le convaincre de prendre le rôle (hehehe, j’aime beaucoup cette anecdote !) Je pourrais vous faire tout un topo sur la promo d’Unbroken avec MIYAVI, mais je vous en mettrai une telle tartine que vous vomirez par les yeux… eye-unbroken

(j’ai pas pu résister…)

Mon abstraction de tout ce qu’y n’est pas MIYAVI dans ce film ou autour du film (genre Jack O’Connell et Angelina Jolie sont un peu de la gnognotte à côté de lui hein), explique mon étonnement lors de la séance en voyant la salle de cinéma au 2/3 pleine. 10906137_10205974412785012_5848332630446846441_n Je suis venue pour voir la prestation de MIYAVI et j’ai pris une énorme claque en pleine tronche avec l’histoire (voilà aussi pourquoi j’aime pas ce genre de film, c’est douloureux). C’est douloureux, parce qu’en 2h de temps, on a juste un aperçu de ce que Louis Zamperini a pu vivre, ce que tous les soldats ont pu vivre pendant cette guerre (et que certains vivent encore à notre époque dans certaines régions du monde) et pourtant certains passages sont insupportables. C’est limite cru, les scènes de sévices ne nous sont pas épargnées. J’ai été bluffé par Jack O’Connell (que je ne connaissais pas d’ailleurs), et je suis plus que ravie du jeu de MIYAVI. Il a fait de Watanabe, un personnage détestable et humain, s’en est limite dérangeant.

miyavi

Certains trouveront peut-être qu’Angelina Jolie glorifie un peu trop Louis, mais EH ! C’est un peu un film sur sa vie quoi. Alors oui, on ne parle pas des séquelles de ce que la guerre lui a laissé, mais il s’en est sorti, et il a réussi à pardonné à ces geôliers, et même à réaliser un de ses rêves, de courir au J.O de Tokyo… même si c’était à 80ans 🙂 Vous vous en doutez déjà, mais c’est un film à voir. Vraiment.

1416149053-UNBROKEN-TITLE-CARD-FLAT

“If you can take it, you can make it.”

(si tu tiens, tu gagnes)

Vous trouverez l’ost en entier ici ^^ Oh, et j’ai découvert hier par hasard, que Tom Felton jouera dans Against the Sun, film qui se concentrera sur les 47 jours de survie de Louis, de Phil et de John (sinon j’ai rien compris, mais le trailer ressemble quasiment à toute la scène de survie dans le pacifique de Unbroken…)

Sur ce, je laisse la place à Skippie Yukiko, qui va se faire un plaisir de lire le livre de Laura Hillenbrand


212413 C’est le film que nous devions aller voir avec cette chère Yukiko. Ça fait longtemps qu’on l’attendait, et elle est venue un week-end à Bordeaux spécialement pour qu’on le voie ensemble en super fan fidèle de Miyavi. Puis c’est un grand évènement, premier film d’Angelina Jolie avec Jack O’Connell (dans skins alias Cook) et qui plus est, elle a choisi Miyavi pour le rôle du « vilain ». Je dois dire que ce week-end là avait très bien commencé. On s’est éclatées dans un bar le vendredi soir, on s’est levée tôt le samedi, on a fait tout ce qu’on devait faire, entre autre manger japonais, puis arrive l’heure de la séance. J’étais trop excitée à l’idée de voir ce film. On a était surprises car au moment de prendre nos places Yukiko a vu que Invincible était sur la liste des films où en gros c’est un peu violent donc faire gaffe pour les trop jeunes…surtout on ne se doutait pas de ce à quoi on allait assister. Donc on prend nos place (*o* fières) on va dans la salle. Déjà il y a avait pas mal de monde. Et tout le long des pubs des gens arrivaient…en gros la salle était pleine quoi. Je suis désolée mais je dois faire un aparté sur les gens qui mangent dans les cinémas ou encore les bruits ambiants. J’avais envie de dire aux gens « quand vous mangez du pop-corn attendez d’avoir la bouche fermée pour croquer parce que sinon ça fait un bruit immonde ». Et aussi les filles qui viennent voir un film où on sait que ça va pas être la joie mais plutôt une histoire de torture et qui font les petites choses fragiles en mode « beurk » « iiieuuuurrkkk » « baaaahhh », j’ai envie de dire « bon ben va vomir un coup et reviens nous voir quand tu auras fini ton sketch. » LE FILM : Jack O’Connell est un très très bon acteur. Il m’a subjuguée. Il était parfait pour ce rôle, il joue Louie Zamperini ^^. (Au passage, rien à voir hein, mais il a un super beau cul ce mec…vous verrez pourquoi ^^…je m’en veux tout de même d’avoir pensé ça alors que la scène était pas drôle du tout). Jack-OConnell-Third-Unbroken-Trailer-679x350 Il y a aussi le personnage de Phil (désolée je ne connais pas le nom de l’acteur) qui est très attachant. Et le grand Miyavi, je dois dire chapeau !! Lorsqu’il apparaît pour la première fois dans le film je me dis : « c’est bon c’est Miyavi on sait qu’il est foncièrement gentil quoi, surtout lui qui prêche la bonne parole lors de ses concerts », mais euh comment dire, je suis très vite passée du « Miyavi est gentil » à « Watanabe est juste horrible ». Donc j’en déduis qu’il a été bon acteur, car j’ai réussi à me défaire de son image et vraiment à le voir dans le rôle de Watanabe. Je me rappelle d’une scène où watanabe veut que Louie dise des infos à la radio japonaise et il le provoque avec des trucs sur sa mère et ben là j’ai insulté mille fois Watanabe dans ma tête, j’avais même envie de traverser l’écran pour lui foutre une baigne, alors que c’est le joli minois de Miyavi. anigif_original-grid-image-9844-1419285544-14 Le film est très bien lié entre l’enfance de Louie Zampérini et ce qui est en train de lui arriver dans l’armée de l’air américaine. Y a une musique qui est magnifique, je vais appeler ça la musique de la réussite parce que c’est lorsque Louie passait en mode « machine » lors de ses courses qu’elle passait. Alors en mode machine : c’est-à-dire qu’il a un but fixe,  et qu’il donne tout pour l’atteindre, mais genre vraiment tout. Et on voit bien quand il passe en mode machine dans ses courses par les mouvements de sa tête. C’est un film dur, d’autant plus lorsque l’on sait que c’est une histoire vraie. Les larmes viennent facilement. Il donne à réfléchir, d’ailleurs il a occupé mon esprit pendant plus de deux jours. Après ce film, il est impensable de se plaindre pour des broutilles. Louie a vécu des choses horribles et a été courageux jusqu’au bout. Nous on se plaint dès qu’on a froid ou un ongle pété, et ben lui il est resté 47 jours sur un canoé merdique et en plus il a été repêché par les japonais et le frustré de Watanabe l’a torturé moralement et physiquement. Lors du « jeu » de la poutre, Louie a même eu le courage (les couilles hein autant le dire) de la soulever au-dessus de sa tête, bien qu’épuisé, en Hurlant….en gros il lui dit « je t’emmerde ». C’est le courage d’un homme qui est raconté ici et non sa rancœur. tumblr_nho1b0Wr3Q1tup6vqo1_500 Il y a eu tout de même des moments de rire, notamment sur le canoé quand ils sont grave dans la merde. Ils sont en méga système D et trouvent des solutions pour manger…je ne vous dis rien vous pourrez apprécier ces scènes lorsque vous irez voir le film. J’ai aussi beaucoup aimé le fait qu’Angélina jolie fasse directement le lien avec la réalité à la fin du film, en montrant de vraies photos de Louie et de sa famille, et surtout en nous disant ce que les protagonistes sont devenus après la guerre. Dès qu’on est sorties du cinéma on a fait un débriefing direct avec Yukiko. Très marquant ce film. De plus le « Come on Louie » nous suit le long du film. Pas mal de gens, peut-être qui n’avaient pas lu le synopsis ou qui ne se sont intéressés à l’histoire pas plus que ça, ont vraiment badé sur le film et surtout sur ce que Louie Zampérini a fait après la guerre (Oui j’ai fait ma fouine en écoutant les conversations de mes sièges voisins). art-streiber_unbroken C’est vraiment un film à aller voir. Il concerne énormément de sujets, ce n’est pas juste une simple histoire de guerre, mais on a de la colère et de la haine liée à la frustration, on a de la solidarité, du courage et surtout du Pardon. Louie Zampérini était un grand Monsieur, courageux, empathique et avec un grand cœur pour avoir pardonné à Watanabe les différents méfaits dont il a fait preuve. Faut que je lise le livre mais l’éditeur est en rupture !!!!!! T.T Yeah Skippie

unbroken
Angelina Jolie avec Louie Zamperini

2 réflexions au sujet de “Invincible”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s